Définition Régénération d’un adoucisseur

Régénération d’un adoucisseur (en échange d’ions)

 

Pour être capable continuellement de stopper la formation de calcaire, un adoucisseur a besoin de régénérer ses résines régulièrement et évidemment automatiquement afin de satisfaire l’utilisateur. Cette opération qui se nomme la régénération comporte toutes ou une partie des phases suivantes en fonction la technologie utilisée :

  1. La première phase est souvent une phase de détassage a pour but premier, comme son nom l’indique, de détasser les résines en faisant passer un fort et puissant débit d’eau à contre-courant pour éviter un accroissement régulier de la perte de charge. Ce détassage aura comme effet secondaire et bénéfique de débarrasser les couches supérieures du lit de résine des impuretés solides qui, apportées par l’eau dure, auraient été retenues par la résine, agissant vis à vis de ces particules solides comme un filtre.
  2. La deuxième phase est celle du saumurage, c’est la phase de régénération proprement dite, puisque c’est au cours de celle-ci que l’on fait percoler la saumure sur la résine (de bas en haut ou de haut en bas suivant le type de matériel). La saumure, préparée à l’avance dans le bac à sel, est transférée vers le lit de résine par un hydro éjecteur souvent en utilisant un effet Venturi qui permet une aspiration en générant un effet de succion. La phase de saumurage est ainsi appelée aspiration de saumure. Pour obtenir une bonne régénération, le saumurage doit se faire à faible débit.  Ce saumurage peut-être suivant la technologie rencontrée appliqué à co-courant, c’est-à-dire dans le même sens de circulation que celui qui permet de produire l’eau adoucie, ou à contre-courant, c’est-à-dire que le sens de circulation opposé de celui qui permet de produire l’eau adoucie. La régénération à contre-courant est plus difficile à mettre en œuvre technologiquement mais est aussi plus efficace.
  3. Une fois l’aspiration de la saumure terminée, s’en suit naturellement et automatiquement la phase de rinçage lent qui est opérée également à faible débit, cette phase a pour but de déplacer la saumure sur la totalité du lit de résine et d’éliminer la totalité de l’excès de sel.
  4. Puis le rinçage rapide se met en place même s’il faut noter que certains appareils commercialisés ne comportent pas cette phase qui s’effectue à fort débit, et qui a pour but de chasser les dernières traces de saumure qui persistent dans l’appareil en fin de rinçage lent.
  5. Enfin la 5ième et ultime phase intervient, il s’agit de la remise en service qui est le plus souvent associée à un renvoi d’eau vers le bac à sel afin de préparer la saumure nécessaire à la régénération suivante.

Le passage d’une phase à l’autre s’effectue automatiquement par action d’un programmateur ou de manière hydraulique. Pendant toutes les phases de régénération l’appareil ne peut pas délivrer d’eau adoucie sauf dans les cas des adoucisseurs à minima duplex, c’est-à-dire avec au minimum deux réservoirs de résine. Dans tous les cas et de façon à ne pas priver l’utilisateur d’eau pendant les régénérations, les appareils sont équipés d’un by-pass interne automatique.

 

En savoir plus sur le traitement de l’eau par adoucisseur

 

Retrouver la définition Régénération d’un adoucisseur dans les pages suivantes de notre site

Boire de l’eau adoucie

L’adoucissement de l’eau consiste à remplacer ses ions magnésium et calcium, responsables du calcaire, par des ions sodium. Une eau ainsi adouc...