Traiter son eau : le geste à adopter pour lutter contre les déchets plastiques

La consommation de plastique est un enjeu de plus en plus préoccupant pour la planète. En France par exemple, environ 200 000 tonnes de bouteilles plastiques sont jetées chaque année. Pour réduire au maximum nos déchets plastiques au quotidien, de nombreuses solutions existent, notamment le traitement de l’eau.

 

L’eau filtrée : diminuer son utilisation de bouteilles d’eau en plastique

 

Les bouteilles d’eau en plastique ont un impact environnemental très néfaste pour la planète. Que ce soit en termes de matériaux de fabrication (pétrole, gaz, etc.), de transport (importantes émissions de CO²) ou encore de cycle de vie (une bouteille en plastique met environ 1000 ans à se biodégrader), les bouteilles d’eau en plastique représentent un véritable enjeu pour l’écosystème.

Des alternatives simples et peu coûteuses existent pourtant : bouteilles d’eau durables en verre, gourdes en verre ou en inox, etc.

 

Cependant, la raison pour laquelle certains continuent à préférer l’eau en bouteille à l’eau du robinet est le goût. En raison de son prétraitement en amont, l’eau peut présenter un arrière-goût et une odeur désagréable une fois délivrée au robinet.

Là encore il existe une solution pour éviter d’utiliser des bouteilles en plastique tout en consommant une eau au goût neutre : des systèmes de filtration existent pour retenir les éléments qui donnent mauvais goût à l’eau du robinet. Carafes filtrantes, filtres sur robinet ou sous évier ou encore osmoseurs sont des dispositifs qui permettent d’améliorer le goût de l’eau et donc de limiter sa consommation de bouteilles d’eau en plastique.

 

L’eau adoucie, pour lutter contre les déchets plastiques des produits quotidiens

 

lessive

 

Une eau trop calcaire crée de nombreux désagréments au quotidien, parmi lesquels la surconsommation de produits lavants et lessiviels comme le shampoing, le savon, la lessive, le détergent pour la vaisselle…

 

En effet, plus l’eau est calcaire, plus on a tendance à utiliser davantage de produit :

– Le savon et le shampoing moussent moins dans une eau calcaire, on est donc amenés à en utiliser en plus grande quantité.

– Le calcaire agresse les cheveux, les rendant plus rêches. Cela incite à compenser en utilisant des après-shampoings, qui n’auraient pas été nécessaires avec une eau douce.

– La même logique s’applique pour le linge : non seulement plus de lessive est nécessaire pour obtenir le même rendement, mais le calcaire rend aussi le linge rêche, ce qui incite à rajouter de l’adoucissant.

Cette surconsommation de produits au quotidien entraîne également une surconsommation de déchets plastiques.

 

Pour réduire ces déchets ménagers, il est possible d’opter pour le “do it yourself”, en confectionnant ses propres produits et en les disposant dans des contenants durables (verre, métal, etc.). Cependant, cette alternative ne résout pas le fait qu’il soit nécessaire d’utiliser une plus grande quantité de produit à cause du calcaire présent dans l’eau.

L’installation d’un adoucisseur d’eau est une solution durable, qui permet de traiter le problème à la source : l’eau qui circule dans tout le logement est adoucie (douche, canalisations, etc…), ce qui permet de régler les différents problèmes de surconsommation des produits ménagers et donc de réduire ses déchets plastiques.

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour limiter l’utilisation de plastique à la maison ? N’hésitez pas à nous laisser un message dans la section commentaires !


Commentaires:

  • Hance Nicole  dit:

    Un adoucisseur d’eau fonctionnant avec du sel
    L’eau ainsi traitée est bonne pour les tuyauteries et est-elle bonne aussi pour plantes acidophiles de mon jardin
    Merci pour votre réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *