Comprendre la différence entre pH et TH

Pour évoquer la qualité de l’eau, les unités de mesure “pH” (potentiel hydrogène) et “TH” (titre hydrotimétrique) sont souvent utilisées. Les échelles pH et TH ne donnent pourtant pas les mêmes informations et ne doivent pas être confondues.

 

Le potentiel hydrogène (pH)

 

Le pH indique la concentration d’ions hydrogène (H+) dans l’eau, déterminant si une eau est plutôt acide ou basique (on dit aussi “alcaline”).

Le pH s’exprime sur une échelle allant de 0 à 14 unités, 7 étant l’indice de pH d’une eau neutre. Pour l’eau potable, la concentration de pH idéale doit être comprise entre 6,5 et 8,5.

 

pH et TH - échelle pH

 

Il s’agit d’une échelle logarithmique dont la valeur est abstraite : une différence d’unité de pH correspond à 10 points d’écart, et une différence de 2 unités de pH correspond à 100 points d’écart.

L’eau dite « acide » a tendance à être plus agressive, alors que l’eau dite « alcaline » a plutôt tendance à avoir un caractère incrustant. Cependant, la mesure du pH seule ne donne pas d’indication définitive sur le comportement d’une eau. D’autres paramètres sont à prendre en compte, notamment le TH.

 

Le titre hydrotimétrique (TH)

 

Le titre hydrotimétrique, plus communément appelé le TH, est une échelle de mesure qui s’exprime en degré français (°f). Il définit la dureté de l’eau, soit sa teneur en sels de calcium et de magnésium. Plus le TH est élevé, plus l’eau est dure.

Les valeurs du titre hydrotimétrique classent les eaux de la façon suivante :

 

pH et TH - échelle TH

 

Contrairement au pH, il ne s’agit pas d’une échelle logarithmique. Un degré français (°f) correspond à :

– 4 mg/l de calcium

ou

– 2,43 mg/l de magnésium

ou

– 10 mg/l de carbonate de calcium

On parle ici de TH total, mesurant la totalité des sels de calcium et de magnésium. Il existe également d’autres mesures de TH plus spécifiques : TH calcique, TH magnésien, TH temporaire et TH permanent.

 

Différence et complémentarité entre le pH et TH

 

La différence entre le pH et le TH peut donc se résumer de la façon suivante : le pH permet de mesurer l’acidité de l’eau et le TH la dureté de l’eau.

pH et TH sont donc des échelles qui mesurent des éléments différents mais qui, associée au TAC (titre alcalimétrique complet), permettent d’avoir un aperçu déjà assez précis de la qualité d’une eau.

Pour toute question sur le pH, le TH ou le traitement de l’eau, laissez-nous un commentaire dans la partie dédiée ci-dessous.


Commentaires:

  • harold  dit:

    Bonjour, est-ce que le TH et le PH évoluent proportionnellement ? par exemple, est-ce que lorsque l’on adoucie une eau avec un adoucisseur (à résine) le PH de cette eau diminue ?
    Merci

    • UAE  dit:

      Bonjour Harold,

      Voici une note de la chambre professionnelle qui pourra répondre de façon très détaillée à votre question : https://uae.fr/wp-content/uploads/2016/08/18-DIFFERENCE_ENTRE_pH_TH_ET_TAC_V3_OCT_13.pdf
      TH et le pH sont deux notions différentes : l‘échange d’ion ne modifie généralement pas le pH de l’eau car les ions de calcium (Ca++) et magnésium (Mg++) sont remplacés par des ions de sodium (Na+) en proportions équivalentes.

      Bonne journée !

  • Poilblan  dit:

    Bonjour, je souhaiterais savoir si une eau avec un Th de 0 est acide ? Une eau avec un faible Th est il sans danger pour les canalisations et pour se laver? Merci

    • UAE  dit:

      Bonjour Poilblan,

      L’acidité d’une eau ou bien au contraire sa basicité (ou alcalinité) se mesure en pH, qui traduit l’activité des ions d’hydrogène dans l’eau. Un pH 7 sur une échelle de 0 à 14 indique sa neutralité. Un pH <7 indique son acidité et un pH >7 son alcalinité.

      Le TH d’une eau mesure sa concentration en Calcium et Magnésium dissous et s’exprime en °F TH. Il indique sa dureté. Ainsi 1° F TH correspond à 4mg/L de Calcium ou bien 2,4 mg/L de Magnésium dissous.

      Ces deux notions, le pH et le TH ne sont pas liées et beaucoup d’autres caractéristiques interviennent dans la chimie de l’eau. Une eau peut être douce et équilibrée, ou encore dure et entartrante.

      D’autres notions jouent également un rôle important:
      – Une eau peut être agressive (dissoudre le tartre), ce qui est néfaste pour les canalisations en ciments par exemple ou encore entartrante (déposer du tartre) ce qui entartre la tuyauterie par exemple.
      – Une eau peut être corrosive (dissoudre les métaux) en fonction par exemple de sa teneur en oxygène ou de gaz carbonique dissous ce qui crée d’autres désordres.

      Faites appel à un professionnel du traitement de l’eau pour analyser votre eau et déterminer s’il y a lieu de la traiter pour prévenir : https://uae.fr/trouver-un-specialiste/

      Bonne journée !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *