L’UAE, la Chambre Professionnelle regroupant les professionnels du traitement de l’eau ayant signé la Charte d’engagement à l’égard des utilisateurs, vous informe sur le sel pour adoucisseur :

 

QUALITÉ DU SEL

 

  • On peut mettre un autre sel que les sels de régénération dans un adoucisseur pour régénérer la résine   FAUX

 

Pour le sel pour adoucisseur, les équipementiers (fabricants d’adoucisseurs et producteurs de résines échangeuses d’ions) recommandent généralement un minimum de 99% de pureté.

De plus, la granulométrie du sel de régénération est optimisée pour répondre aux besoins de ce type d’équipement, ce qui n’est pas le cas de sel de table ou de cuisine.

Seul un sel pour adoucisseur conçu spécifiquement pour l’adoucissement de l’eau doit être utilisé.

 

  • Tous les sels se valent pour la régénération   FAUX

 

Le sel de régénération pour adoucisseur domestique se présente le plus souvent sous forme de pastilles. Pour assurer une bonne qualité de régénération, il doit répondre à des critères de qualité chimique et physique et doit être d’une grande pureté.

La qualité d’un sel de régénération est garantie s’il est conforme à la norme européenne EN 973*. Les équipementiers recommandent la qualité A (> à 99,4%). De plus, certains sels de régénération sont porteurs du marquage NF, garantie d’un niveau de qualité supérieur.

* EN 973 : produits chimiques utilisés pour le traitement de l’eau destinée à la consommation humaine – Chlorure de sodium pour la régénération des résines échangeuses d’ions.

 

Norme européenne et marque NF quelle différence ?

La norme européenne EN 973 garantit la qualité du sel de régénération. Cette norme est auto-déclarative.

La marque NF 406 « Appareils de traitement d’eau » concerne, entre autres procédés, les sels de régénération pour résines échangeuses d’ions.

La marque NF est une démarche volontaire de certification de la part de certains fabricants. Elle atteste que le produit est conforme à des caractéristiques de sécurité et de qualité définies dans un référentiel de certification. Le produit fait l’objet d’un audit externe annuel et d’analyses de contrôles par le CSTB, organisme certificateur mandaté par l’AFNOR.

La marque NF assure un niveau de qualité supérieur et garantit la constance de ce niveau de qualité par des contrôles régulièrement effectués par un organisme de certification.

La marque NF est une marque propriété d’AFNOR, elle est délivrée par AFNOR Certification et son réseau de 12 organismes partenaires. Le CSTB est l’organisme certificateur pour les sels adoucisseurs (NF 406). La liste des produits certifiés NF est disponible sur www.marque-nf.com

 

GOÛT

 

  • L’eau adoucie n’a pas de goût salé   VRAI

 

En cuisine, le goût salé provient de l’association des ions chlorure et des ions sodium que l’on trouve dans le sel de table (chlorure de sodium). Dans l’eau adoucie, seule la teneur en sodium augmente légèrement et le sodium n’a pas de goût (apport de 4,6 mg/l d’eau pour 1°f adouci).

 

CONSOMMATION

 

  • Un adoucisseur coûte cher en sel   FAUX

 

Pour une famille de 4 personnes (500 l/j) souhaitant adoucir une eau de 30°f et possédant un adoucisseur de 20 litres de résine, la consommation moyenne de sel de régénération est de 6 sacs de 25 kilos par an.

 

ENVIRONNEMENT

 

  • Un adoucisseur rejette du chlore dans la nature   FAUX

 

L’eau rejetée par l’adoucisseur pendant la phase de régénération contient des ions chlorure et non du chlore. Ce sont donc ces ions chlorure du sel qui sont rejetés dans l’égout.

 

  • Un adoucisseur modifie peu la salinité des eaux de surface   VRAI

 

Si l’on rapporte en France le taux d’équipement en adoucisseurs des ménages et les quantités de sodium que ces équipements rejettent au volume total des eaux de surface prélevées pour la consommation humaine, l’estimation de la contribution à la variation de la salinité des eaux de surface se situe autour de 1%.

 

  • Les eaux de rejet de l’adoucisseur peuvent être évacuées dans une fosse septique   VRAI

 

La norme européenne* concernant les fosses septiques et les normes concernant les rejets n’indiquent aucune contre-indication au branchement du rejet d’un adoucisseur sur la fosse septique. Il n’y a pas d’obligation à se raccorder à l’égout.

Une étude terrain canadienne de 2006 conclut « il semble que l’eau résiduelle d’un adoucisseur d’eau évacuée dans une fosse septique n’ait pas d’incidence sur la capacité de la fosse à traiter efficacement les eaux usées**. »

Une étude américaine de 2009 (publiée en février 2010) a démontré qu’il n’y avait pas de différence de fonctionnement de la fosse septique étudiée avec ou sans rejets d’adoucisseur***.

* EN 12566-3
** SCHL, “Effets des adoucisseurs d’eau”, septembre 2006
***Averbeck D., “Softener discharge versus aerobic wastewater treatment units, Water conditionning & purification”, février 2010

 

SANTÉ

 

Ne confondons pas sel et sodium !

Le sel (ou chlorure de sodium NaCl) ne doit pas être confondu avec le sodium puisque le sel contient également des ions chlorure. 1 g de sel = 0,39 g de sodium + 0,61 g de chlorure.

 

  • L’eau adoucie contient davantage de sodium que l’eau non adoucie   VRAI

 

Le procédé d’adoucissement par résine échangeuse d’ions retire les ions calcium et magnésium, et libère des ions sodium.

Selon la réglementation française*, la référence de qualité en sodium de l’eau adoucie ne doit pas être supérieure à 0,2 g par litre. Pour exemple, l’adoucissement total (0°f) d’une eau à 30°f fournit une eau contenant 0,138 g de sodium par litre. Ce qui signifie qu’une personne buvant 1,5 litre d’eau adoucie par jour ingère environ 0,2 g de sodium. Pour rappel : l’ANSES** recommande de ne pas dépasser la valeur repère en sel de 6 à 8 grammes par jour, soit 2,5 à 3 grammes de sodium par jour.

* Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la consommation humaine mentionnées aux articles R. 1321-2, R. 1321-3, R. 1321-7 et R. 1321-38 du code de la santé publique (JORF du 6 février 2007).
** Rapport sel : évaluation et recommandation. AFSSA, 2002

 

  • Le sodium de l’eau adoucie est absorbé par le corps   VRAI

 

Dès lors que l’eau adoucie est bue, le sodium qu’elle contient est absorbé par le corps, au même titre que le sodium provenant d’autres sources alimentaires (pain, charcuteries, fromages, sel de table ou de cuisine…).

Ce nutriment, consommé en quantité adaptée aux besoins de chacun, joue un rôle indispensable dans de nombreuses fonctions de l’organisme (par ex. la transmission de l’influx nerveux) et évite au corps de se déshydrater en maintenant l’équilibre hydrominéral de la cellule et de l’organisme entier. Il contribue aussi à la contraction des muscles, en particulier du muscle cardiaque.

ENTRETIEN

  • Lorsque le niveau d’eau dépasse largement le niveau de sel pour adoucisseur, il faut en remettre   VRAI

 

Lorsqu’un adoucisseur, correctement réglé et entretenu, manque de sel, le niveau d’eau dans le bac dépasse largement le niveau de sel. Il faut alors remettre du sel jusqu’à dépasser le niveau d’eau. Si l’appareil possède un écran de contrôle, les niveaux peuvent être vérifiés plus aisément.

 

Combien de temps, en moyenne, dure un sac de sel pour adoucisseur ?
Pour un foyer de 4 personnes possédant un adoucisseur de 20 litres de résine et souhaitant un abattement de 30°f de leur eau dure : l’adoucisseur nécessite 150 kg de sel de régénération, soit 6 sacs de 25 kg. Un sac dure alors environ 2 mois.

 

POURQUOI FAIRE APPEL À UN ADHÉRENT UAE ?

 

Les professionnels du traitement de l’eau membres de l’UAE constituent un réseau de spécialistes qualifiés ayant fait le choix de la déontologie et de la qualité :

  1. Tous se sont engagés à respecter la Charte de Déontologie de l’UAE
  2. La Commission Déontologie est garante du respect du consommateur en regard des engagements de cette Charte.
  3. Ils sont régulièrement informés des évolutions techniques et réglementaires et tous leurs personnels suivent une formation spécifique mise en place par leur entreprise en interne et/ou par l’UAE.

 

3 BONNES RAISONS DE FAIRE INSTALLER UN ADOUCISSEUR CHEZ MOI

 

Raison N°1 : Protéger Mon Installation Et Faire Des Économies

Un adoucisseur d’eau permet un fonctionnement optimal et augmente la durée de vie de mes canalisations, mes robinets, mon chauffe-eau, mon lave-linge, ma bouilloire, ma cafetière électrique, etc.

De plus, j’utilise moins de savon, de shampoing, de crème hydratante, de lessive, d’adoucissant …

 

Raison N°2 : Agir Pour Le Développement Durable

Grâce à l’adoucisseur, je n’augmente pas ma consommation d’énergie, je change moins souvent d’appareils électroménagers et je rejette moins de détergents dans la nature tout en réduisant leur consommation.

 

Raison N°3 : Améliorer Mon Confort Grâce À L’eau Adoucie

Avec l’eau adoucie, mes cheveux sont plus soyeux, mon linge plus souple et ma peau plus douce.