Dépôts blanchâtres sur les robinetteries et dans les WC, tuyaux obstrués, résistances attaquées… Une eau trop calcaire est synonyme de tartre mais a aussi – et surtout – des conséquences sur la consommation d’eau et d’électricité. D’où l’importance d’un traitement anti-calcaire si l’eau qui arrive chez vous est trop dure.

Quand le tartre envahit les sanitaires et tuyaux

Une eau calcaire est une eau dont le titre hydrotimétrique (TH), qui mesure sa teneur en calcium et en magnésium, est supérieur à 15 °f (degrés français). Elle contient plus de 36 milligrammes de magnésium et 60 milligrammes de calcium par litre. Ces chiffres peuvent monter à respectivement 96 et 160 mg dans le cas d’eau très dure.

Si une eau calcaire n’est pas à proprement parler dangereuse pour la santé, elle va poser de sérieux problèmes aux appareils ménagers comme aux canalisations de la maison. C’est en effet le calcaire qui est responsable de l’entartrage de nos équipements et donc de leur usure prématurée.

 

Pour aller plus loin : qu’est-ce que l’eau calcaire ?

Du tartre dans la salle de bains

Ce constat concerne en particulier les canalisationstuyauteries, mais aussi sanitaires et douches.  En effet, le calcaire provoque un dépôt de tartre qui va venir s’accumuler sur le pommeau et la robinetterie de la douche (et du lavabo), comme sur les installations sanitaires. Si le problème peut paraître dans un premier temps purement esthétique, avec ce dépôt blanchâtre qui envahit la salle de bains, il est aussi synonyme d’augmentation de la consommation d’eau.

Il en va de même, d’ailleurs, avec les résistances des appareils électroménagers, lave-linge, lave-vaisselle et autres cafetières, qui vont ensuite surconsommer de l’électricité pour fonctionner normalement. En outre, une douche prise avec une eau calcaire laisse immédiatement des traces : peau sèche et cheveux ternes et cassants, celle-ci peut même provoquer irritations et problèmes dermatologiques.

 

Pour aller plus loin : les effets de l’eau calcaire sur la peau

Les problèmes liés au calcaire dans les canalisations

Les dégâts du calcaire peuvent aussi être moins visibles : le tartre va peu à peu obstruer canalisations et tuyaux, particulièrement ceux où passe une eau chaude dont la température dépasse les 60°C. Conséquences, dans un tuyau entartré, le débit de l’eau diminue, mais surtout le calcaire peut provoquer des ruptures de canalisation, et donc des fuites. En outre, si la tuyauterie mène l’eau vers des appareils de chauffage comme les radiateurs, ceux-ci deviennent moins performants et la consommation énergétique de la maison augmente.

D’une manière générale, 1 millimètre de dépôt de calcaire sur des tuyaux entartrés ou une résistance équivaut à 12% de consommation en plus. De même, un chauffe-eau dont les résistances sont entartrées va devoir dépenser plus d’énergie pour amener l’eau à la température voulue.