Adoucir son eau permet de protéger ses canalisations comme ses appareils électroménagers contre l’entartrage et procure un confort supplémentaire (peau moins sèche, cheveux soyeux, linge souple…). L’adoucisseur est synonyme d’économies : vous utilisez moins de détergents et la durée de vie de vos appareils électroménagers sont prolongés.

Résoudre ses problèmes d’eau calcaire

Des robinetteries et parois entartrées, de la vaisselle terne, du linge rêche, une peau sèche et des cheveux cassants… Pas de doute, c’est une eau dure qui sort de vos robinets, trop chargée en magnésium et en calcium. Cette constatation est particulièrement vraie dans les zones géographiques où l’eau est naturellement très calcaire, le Pas-de-Calais, les Charentes, la Moselle ou encore l’Isère.

 

Dans ce cas, la solution consiste à adoucir son eau domestique. De fait, il est conseillé d’investir dans un adoucisseur d’eau dès lors que l’eau est moyennent dure. Ce renseignement figure sur le rapport annuel fourni avec votre facture ou est disponible en mairie.

L’eau adoucie grâce à un appareil dédié permet de résoudre des problèmes que l’on rencontre au quotidien. Plus de tuyau entartré, les appareils électroménagers sont protégés, la vaisselle et le linge retrouvent leur éclat et la peau comme les cheveux ne sont plus sujets aux agressions du calcaire.

 

L’investissement dans un adoucisseur d’eau est en outre synonyme d’économies, notamment en ce qui concerne l’achat des lessives et autres détergents. On sait en effet que le calcaire altère les propriétés de ces derniers. Les appareils électroménagers mieux protégés ont également une durée de vie plus longue. Par ailleurs, l’eau ayant fait l’objet d’un adoucissement est parfaitement potable et, contrairement aux idées reçues, n’a aucun goût salé.

 

Pour aller plus loin : boire de l’eau adoucie

L’adoucisseur d’eau, mode d’emploi

Un adoucisseur est un appareil qui s’installe à l’arrivée d’eau de la maison, sous l’évier dans un appartement. L’eau dure qui y arrive va passer sur un lit de résine. Celui-ci échange les ions calcium et magnésium en ions sodium grâce à du sel régénérant placé dans un bac. A la sortie, le TH (titre hydrotimétrique) de l’eau est très faible. Il peut d’ailleurs être réglé car il reste déconseillé d’avoir une eau à trop faible teneur en calcium et magnésium, son équilibre chimique pouvant alors être menacé. Le TH de l’eau adoucie se situe idéalement en-dessous de 8 °f.

 

Pour aller plus loin : qu’est-ce que l’eau calcaire ?

 

La dureté résiduelle se règle grâce à un by-pass associée à l’adoucisseur. La régénération est programmable, en fonction de la consommation et de la dureté de l’eau. Au même titre qu’une chaudière, un adoucisseur d’eau doit être entretenu régulièrement, au minimum une fois par an, en habitat individuel. Le technicien vérifiera les données entrées dans l’électronique de l’adoucisseur, procédera à un nettoyage du bac à sel, à un nettoyage des résines et à un contrôle hydraulique des cycles.

 

Ce contrôle annuel a pour but d’éviter une dégradation de l’appareil, de garantir un bon fonctionnement tout au long de l’année et de maintenir la qualité bactériologique de l’eau potable alimentant l’adoucisseur.

 

Le remplacement des cartouches de pré-filtration et/ou l’éventuel approvisionnement en sel doivent être effectués selon le type d’adoucisseur et les fréquences recommandées par le constructeur de l’appareil.

 

→ Pour aller plus loin : les avantages de l’eau adoucie

→ Pour aller plus loin : trouver un professionnel du traitement de l’eau