Savons, shampoings et après-shampoings : comment utiliser moins de produits de beauté ?

Vous voyez les bouteilles de savons, shampoings et autres après-shampoings s’accumuler dans votre salle de bain ? Diverses motivations peuvent vous pousser à utiliser moins de produits de beauté au quotidien : économiques, écologiques… Dans tous les cas, il existe une solution simple pour y arriver sans difficulté : agir sur la qualité de son eau.

 

Pourquoi réduire sa consommation de savons, shampoings et après-shampoings ?

 

Différentes raisons peuvent nous pousser à utiliser moins de produits de beauté au quotidien, en voici quelques-unes :

– Motivations économiques : ces produits peuvent se révéler coûteux, en particulier les produits capillaires. Les réduire représente alors un réel poste d’économies pour un foyer.

– Motivations écologiques : si vous êtes soucieux de réduire la quantité de déchets que vous produisez, les emballages produits de beauté font partie des éléments qui sont aisés à diminuer.

– Motivations sanitaires : en 2017 les associations de consommateurs et les médias ont révélé que l’industrie des produits cosmétiques était parfois particulièrement opaque sur ses pratiques, notamment en matière de produits toxiques ou allergènes.

– Motivations esthétiques : mouvement “no poo”, espacement des shampoings… Les tendances beautés actuelles recommandent d’utiliser moins de produits pour une peau et des cheveux en meilleure santé.

Quelle que soit la motivation, comment réussir à utiliser moins de produits de beauté facilement, sans changer radicalement ses habitudes de consommation ?

 

comment utiliser moins de produits de beauté

 

L’eau sans calcaire : le secret pour utiliser moins de produits de beauté

 

Le dénominateur commun de ces différents produits est qu’ils interagissent avec de l’eau, et sa qualité a un impact direct sur leur utilisation.

Une eau calcaire (ou dure) empêche notamment la formation de mousse. Par conséquent, nous pouvons avoir l’impression que nous n’avons pas utilisé assez de savon ou shampoing, et qu’il est donc nécessaire d’en rajouter. Avec une eau sans calcaire (ou douce), très peu de produit est en réalité nécessaire pour former de la mousse.

Plus l’eau est chaude, plus les effets du calcaire se font ressentir : la chaleur entraîne la transformation du calcaire en microcristaux qui viennent se fixer sur les cheveux et sur la peau. En provoquant des irritations et une sensation de sécheresse, ces microcristaux de calcaire nous poussent à utiliser plus de produits pour contrer ces sensations désagréables… qui viennent en fait de l’eau elle-même !

En ce qui concerne l’après-shampoing, son utilisation n’est plus (ou très peu) nécessaire avec une eau sans calcaire. En effet, on l’utilise principalement pour obtenir un toucher soyeux et un aspect brillant, pour contrer les effets néfastes du calcaire qui ont rendu les cheveux ternes et rêches. Sans microcristaux qui s’insèrent entre leurs écailles, les cheveux retrouvent leur éclat et leur douceur naturels.

 

Pour réduire le calcaire dans l’eau, de nombreuses techniques existent, notamment des filtres à poser directement sur sa douche, ou encore l’installation d’un adoucisseur d’eau qui permet de traiter l’eau dans tout le logement. Pour toute question, laissez-nous un commentaire !


Commentaires:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *