Qualité de l’eau en hiver : quels changements ?

La qualité de l’eau en hiver n’est pas directement affectée par la baisse des températures. Au contraire, le froid limite la prolifération des micro-organismes et les dépôts de tartre. Cependant, on a tendance à constater une dégradation de la qualité de l’eau en hiver précisément parce que nous utilisons plus d’eau chaude pour nous réchauffer pendant cette période.

 

Les effets de la chaleur sur une eau dure

 

Lorsque l’eau de votre foyer contient une quantité importante de sels minéraux calcium et de magnésium, on dit qu’elle est calcaire, ou dure.

Une eau trop dure entraîne différents désagréments au quotidien, comme l’entartrage des canalisations, le ternissement de la vaisselle, l’altération du goût des boissons et aliments, ou encore l’assèchement de la peau.

De plus, ces désagréments sont amplifiés lorsque l’on utilise de l’eau dure à température élevée. En effet, les sels minéraux contenus dans le calcaire se cristallisent plus facilement dans l’eau chaude. Par exemple, il se forme deux fois plus de tartre dans une eau à 65°C que dans une eau à 55°C.

En hiver, où l’on utilise généralement plus d’eau chaude, ce phénomène a tendance à être particulièrement visible.

 

Changements des habitudes de consommation en hiver

 

Lorsque l’hiver s’installe, les foyers consomment naturellement plus d’eau chaude au quotidien. Ce changement d’habitudes de consommation entraîne indirectement quelques effets négatifs sur la qualité de l’eau en hiver. En voici des exemples :

– L’entartrage des chauffages à eau

Les systèmes de chauffages à eau chaude fonctionnent par rotation de l’eau, à température élevée, dans les logements. Lorsque l’eau est dure, cela entraîne l’apparition de tartre dans les circuits de distribution. Les dépôts qui se forment ont des propriétés isolantes : ils réduisent donc l’efficacité du chauffage ainsi que la durée de vie des installations.

 – L’entartrage des canalisations et de la douche

En hiver, l’eau utilisée pour prendre sa douche est généralement plus chaude et l’on a tendance à la laisser couler plus longtemps. Avec une eau à haute température, les circuits du chauffe-eau, les canalisations, la robinetterie et les parois de la douche s’entartrent donc plus vite.

– L’entartrage du petit électroménager

En hiver, la consommation de boissons chaudes devient plus fréquente. Les appareils électroménagers qui chauffent de l’eau (comme les bouilloires et les cafetières) sont plus souvent utilisés, ce qui entraîne l’apparition de calcaire sur les résistances, diminuant ainsi leur durée de vie.

 

qualité de l'eau en hiver électroménagers

 

Quelques astuces pour maintenir une bonne qualité de l’eau en hiver

 

Pour éviter l’entartrage, il est conseillé d’effectuer un peu d’entretien avant l’arrivée des grands froids, notamment en détartrant son petit électroménager au vinaigre, on encore en vidangeant son chauffe-eau.

Pour une solution durable, il est possible de maintenir une bonne qualité de l’eau en hiver et en toute autre saison en faisant installer un adoucisseur, qui traite la totalité de l’eau qui circule dans votre logement, incluant le chauffe-eau.

Ainsi, indépendamment de la température de votre eau, vous pourrez passer la saison froide sans vous soucier de sa qualité.

 

Et vous, avez-vous remarqué des changements dans la qualité de l’eau en hiver ? Faites-nous part de votre expérience dans les commentaires !


Commentaires:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *