Corrosion, entartrage et embouage : des phénomènes nuisibles pour vos canalisations

La corrosion, l’entartrage et l’embouage sont des phénomènes naturels liés à l’écoulement de l’eau dans les conduits, qui sont aussi synonymes de perturbations du fonctionnement des canalisations.

Comment prévenir les problèmes de canalisations avant qu’ils n’apparaissent ?

 

La corrosion : un phénomène naturel qu’il faut neutraliser

 

La corrosion est une réaction chimique causée par le contact d’un matériau composé de fer avec de l’eau. Le matériau s’oxyde au contact des molécules d’oxygène présentes dans l’eau, et rouille. Cette oxydation est accentuée par la présence de sels minéraux et par une température élevée de l’eau. Bien que la quantité d’oxygène dissout dans l’eau soit peu élevée, l’écoulement constant à travers les canalisations fait que la corrosion ne peut être stoppée.

La corrosion entraîne des dépôts de fer et peut colorer l’eau d’un orange rouille, tout en laissant un arrière-goût métallique. Dans les cas extrêmes, cela entraîne des fuites, voire la rupture des canalisations.

 

Le calcaire affecte les canalisations

 

Le calcaire se manifeste sous forme de couches de tartre et ne protège pas les tuyaux, contrairement aux idées reçues. La corrosion persiste sous les couches de tartre, dans les canalisations en cuivre comme en PVC. Les dépôts calcaires favorisent même la colonisation microbienne et augmentent la consommation d’eau et d’électricité.

Le tartre affecte particulièrement les canalisations où circule de l’eau chaude, dont la température dépasse les 60°C. Ainsi, le chauffage, le lave-linge, le chauffe-eau ou les installations sanitaires subissent le fléau du tartre beaucoup plus rapidement que vos autres installations. Les canaux sont obstrués et diminuent la puissance d’écoulement de l’eau, tout en augmentant sa consommation. En moyenne, 1 millimètre d’épaisseur de calcaire engendre un surcoût d’énergie de 12%.

 

L’embouage neutralise votre tuyauterie

 

L’embouage est un phénomène qui apparaît davantage au niveau des circuits fermés tels que les chauffages et climatisations. L’eau présente dans les conduits produit des oxydes de métaux qui détériorent l’installation. Les radiateurs deviennent bruyants et surchauffent. La boue stagnante, quant à elle, perce les conduits en créant des acides. Cela entraîne en moyenne une augmentation de la consommation d’au moins 10% avec une perte de rendement.

Ces problèmes provoquent un vieillissement prématuré de vos installations et vous incitent à en changer beaucoup plus souvent que nécessaire. Et faire appel à un professionnel pour les réparations peut s’avérer contraignant et coûteux.

 

Des solutions simples et efficaces s’offrent à vous

 

Il est préférable de traiter les causes et non les conséquences de ces désagréments de tuyauteries :

– Installer un adoucisseur au point d’entrée d’eau dans la maison permettra de diminuer la présence de calcaire circulant, et évitera ainsi la fragilisation de vos installations.

– Utiliser des traitements ou systèmes anti-corrosifs, de type anodes, pour lutter contre la corrosion ou opter pour des conduits en PVC, moins enclins à l’usure.

– Utiliser des traitements chimiques ou mécaniques comme l’air à haute pression afin de nettoyer les circuits emboués et éviter la corrosion.

 

Pour minimiser la dégradation de vos canalisations, il est donc recommandé d’entretenir couramment votre réseau d’eau et d’installer des dispositifs qui faciliteront son entretien.

Vous pouvez faire appel à l’un des professionnels de l’UAE pour toutes questions ou recommandations sur le sujet.


Commentaires:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *